1 français sur 5 renonce aux soins, les principales raisons étant financières.
les français ont de plus en plus de mal à faire face à l’augmentation des frais médicaux , notamment aux déremboursements des médicaments !
De plus, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale ne va pas arranger la situation: médicaments jugés peu efficaces non remboursés, hausse de 3.5% à 7% de la taxe sur les mutuelles…………….pour nombre d’entre nous, un choix devra être fait entre payer plus cher ou ne pas se soigner ! si l’on reprend les sujets d’actualités :

– les médicaments

C’est la plus grosse dépense des ménages ! le gouvernement a multiplié les mesures pour s’attaquer au déficit de la securité sociale,notamment par le biais du déremboursement des médicaments , ainsi que pour las actes médicaux coûteux remboursés à partir de 120€ au lieu de 90€.
certains médicaments jugés inutiles, par la haute autorité de santé, seront entièrement à la charge du patient. Selon le gouvernement cette seule mesure devrait rapporter 40 millions d’euros. Attention a ces nombreux déremboursements, l’association UFC QUE CHOISIR dénonce la baisse continuelle des remboursements , en effet, en 2010 , le taux de remboursement est à 75.8% , alors qu’en 2006, il était de 77.1%.
de plus, le coût de la santé n’a cessé d’augmenter, cette tendance devrait s’aggraver avec l’augmentation de la taxe sur les mutuelles, qui passe de 3.5% à 7%.

– Quelles sont les répercutions de la hausse de la taxe sur les mutuelles ?

Le gouvernement espère récupéré 1.1 milliard d’euros. Toutefois, ceci va peser sur les budgets des ménages, cette augmentation sera de 56 euros de plus par an. avec la passage à 7%, les contrats dit solidaires et responsables vont se rapprocher sérieusement des contrats non responsables, les assureurs risquent de moduler le niveau des cotisations en fonction de l’état de santé des assurés.
aujourd’hui, 5 millions de français ne peuvent plus financer le coût d’une mutuelle (90€ par mois en moyenne).
D’autres abandonnent des garanties telles que le dentaire, l’optique.

Les répercussions selon différents critères :
– Pour les Séniors
Ce seront les grands perdants du désengagement de l’état, en effet, le coût des complémentaires santé est plus élevé pour les plus de 60 ans. alors qu’en contre-partie, leurs revenus évoluent très peu, voir baissent. Selon une étude menée par UFC QUE CHOISIR, le coût moyen d’une mutuelle est 93 euros/mois.
– Pour les jeunes, ils sont de moins en moins à consulter, 1 étudiant sur 3 n’a pas consulté de médecin dans les douze derniers mois.
autre paramètres, les dépassements d’honoraires sont de plus en plus nombreux , de plus en plus élevés.
– selon la zone géographique
De nombreuses inégalités existent pour l’accès aux soins, En effet, dans certaines régions rurales , le temps et le coût de transport peut être élevés. D’ici une dizaine d’années, chaque département ne compterait plus que trois ou quatre gros centres médicaux-chirurgicaux. De plus, les médecins délaissent les campagnes au profit des grandes villes et du littoral.
d’ici à 2030, en région centre le nombre de praticiens devraient diminuer de 7% !

en recherche d’une mutuelle, n’hésitez pas utiliser notre comparateur www.labonnemutuelle.fr