MANGER BIO: Pourquoi ? - La Bonne Mutuelle

Manger équilibré ne veut pas dire Manger Sain, en effet, un enfant peut manger des dizaines de molécules chimiques tout en mangeant des fruits, légumes , pas trop gras, ni trop sucré ! En effet, à notre insu nous mangeons des nitrates et des métaux lourds.
la solution est de manger le plus possible Bio, de saison et de la région.

la culture Bio permet de limiter considérablement les résidus chimiques qui s’accumulent dans notre organisme. De plus les circuits plus courts (production locale) permettent moins de risque de contamination.

de plus, manger Bio, c’est respecter les sols, les espèces, la biodiversité. En effet, si les produits sont locaux.
On consomme moins d’énergie, de polluant pour les produire et les transporter. Ceci a pour effet moins de gaz à effet de serre !
Des populations entières d’insectes ont été décimées, ceci lié à une agriculture dévastatrice.

Eh oui, l’eau que nous buvons est, elle aussi, touchée par l’usage massif de produits phytosanitaires (insecticides, herbicides, engrais…) ! Là encore, le bio permet de réaliser des économies substantielles. Aujourd’hui, le traitement des eaux polluées par l’industrie et l’agriculture (on ne connaît pas la part de chacune) représente un coût de près de 2 milliards d’euros. Or, pour 1 € investi dans le soutien à l’agriculture biologique, la collectivité économise 2 € sur la dépollution de l’eau, ce qui, à terme, ne peut que se répercuter sur nos factures…

MANGER BIO, UNE AUTRE FACON DE S’ALIMENTER

Les produits bio sont plus chers : “Un surcoût de 20 à 30 % en moyenne, difficilement tenable pour beaucoup de foyers, ajoute le chargé de mission du WWF. Sauf si l’on change notre façon de consommer. Par exemple, il n’est pas nécessaire de manger de la viande ou du poisson tous les jours pour être en bonne santé, au contraire, et même chez les enfants. Avec le bio, c’est facile de manger des légumineuses et des céréales goûteuses, variées, riches en protéines végétales, et de réduire sa consommation de protéines animales.
Meilleur pour la santé et bon pour l’environnement puisque, aujourd’hui, la production de viande est, à elle seule, responsable de 18 % des émissions de gaz à effet de serre.

“Le label bio lutte contre l’uniformité et garantit une richesse de goûts. On y trouve des variétés oubliées, traditionnelles et de terroir, choisies pour leurs qualités gustatives ou nutritionnelles, des viandes qui ont du goût, car produites sans antibiotiques et sans stress.
La France s’est engagée à introduire 20 % de produits bio dans les cantines des écoles d’ici à 2012. Pour encourager les élus, le WWF-France a lancé la campagne “Oui au bio dans ma cantine”. Prenez part à la mobilisation en posant quelques questions sur la cantine à votre enfant et en renvoyant un questionnaire rempli au WWF. Cette enquête citoyenne inédite permettra de dresser un véritable état des lieux et de mettre en œuvre des solutions concrètes.

La France s’est engagée à introduire 20 % de produits bio dans les cantines des écoles d’ici à 2012. Pour encourager les élus, le WWF-France a lancé la campagne “Oui au bio dans ma cantine”. Prenez part à la mobilisation en posant quelques questions sur la cantine à votre enfant et en renvoyant un questionnaire rempli au WWF. Cette enquête citoyenne inédite permettra de dresser un véritable état des lieux et de mettre en œuvre des solutions concrètes.